photo titre gillesvachon.com


Le pédagogue

Enseignement dans deux universités; en Psychologie, en Administration et en Éducation

Professeur chargé de cours au département des Sciences de l'Éducation et au département de Psychologie de l'UQAM (de 1979 à 1999).
Professeur chargé de cours à l'Université de Sherbrooke en administration scolaire.

Cumul de quelque 80 cours universitaires dont, principalement:
    - Psychologie des groupes;
    - Psychologie de l'apprentissage;
    - Relation d'aide;
    - Gestion des équipes de travail.

Diplômé de deuxième cycle dans deux pays étrangers

    - Maîtrise en Psychologie clinique, Université de Toulouse, France, 1978.
    - Maîtrise en Éducation, guidance and counselling, Université du Maine, USA, 1978.
image séparatrice

Vous aviez la bougeotte jeune, ou vous étiez un «nerd» comme disent les ados ?

«Pas du tout! À vingt ans, je n'étais pas différent de bien des jeunes de mon époque ou d'aujourd'hui et probablement que ma ligne d'horizon n'était pas très claire. C'est peut-être la philosophie qui m'a influencé.

Si vous ne voyez pas l'avenir sur un horizon de plus d'un mètre, vous pouvez attendre et espérer que le brouillard se lève ou agir. L'évidence c'est qu'en avançant d'un mètre, vous verrez un mètre plus loin. Et puis, quand il y a du brouillard où vous êtes, il n'y en a peut-être pas plus haut ou plus bas. Il faut donc descendre pour aller en profondeur et découvrir ses valeurs ou grimper pour gagner en altitude, en vision. De toute façon, il faut agir! Comme tout ce que vous faites vous apprend et vous change, vos possibilités augmentent. Vos valeurs et votre vision se clarifient, la route est plus claire et les acquis s'accumulent.
Agir, plutôt que d'attendre! Beaucoup de philosophes sont d'accord avec ça.»
image séparatrice
photo de gilles vachon